GALERIE >
ACTUALITÉS
> Drapeau, températures, marché de l'art inuit, exposition...
Drapeau du Nunavut : quels symboles ?

En 1999, après 20 ans de négociations, le Canada accordait un territoire aux Inuit : le Nunavut qui a un drapeau comprenant de nombreux symboles :

- au centre il y a un inukshuk, représentant les constructions en pierre qui permettaient aux inuit de s'orienter dans la toundra.
- la partie de droite, blanche symbolise la neige et la glace,
- la partie de gauche, jaune, représente le soleil et la richesse du territoire,
- la couleur de l'inukshuk reprend le rouge du drapeau canadien.
- en haut à droite la petite étoile est l'étoile polaire qui guide les voyageurs. Elle est bleue pour symboliser aussi la mer et le ciel.... ainsi que la sagesse du conseil des anciens.


Les température en arctique ont été en novembre d'une dizaine de degrés supérieures à la norme !
Alors que les températures normales sont entre -11 et -19°sur la zone, à Iqaluit le19 novembre, il faisait 2.6° !
Et, en raison de la pluie qui verglaçait durant la nuit et perturbait la circulation, certaines écoles du Nunavik ont même dû fermer. De forts vents inhabituels ont aussi soufflé les toits de plusieurs maisons et de nombreux avions ont été immobilisés.
Mais le grand froid est revenu et la glace commence à bien s’étendre sur la baie d'Hudson.... avec presque un mois de retard.
L'art inuit sur le marché international !
Lors de ventes aux enchères au Canada, des œuvres d'artistes Inuit reconnus ont atteint des sommes très importantes !

Un tirage de la première estampe de Kenojuak Ashevak imprimée en 1959 le " Rabbit Eating Seaweed" soit "lapin mangeant des algues" a été vendu 59.000 dollars canadiens. Soit environ 42.000 €.
Mais un (petit) bateau avec 2 personnages de Joé Talirunili d'une hauteur de 11,40 cm sur 19 cm de long, vendu avec une page où Joé avait dessiné son projet, a atteint la somme de 163 500 dollars canadiens, presque120.000 euros !
De nombreuses autres pièces ont atteint des sommes entre 10 et 40.000 dollars...

Actuellement il n'y a pas de "droit de suite" au Canada, donc les familles de ces sculpteurs décédés n'ont pas droit à des pourcentages sur les ventes, comme cela existe en Europe par exemple.
Il faut savoir que le "Rabbit eating seaweed", tiré en 30 exemplaires, était vendu 25 dollars en 1959...


A Monaco du 29 novembre au 29 février : 'LINKED' ou 'Quand l'art inuit contemporain sensibilise au changement climatique'.
A l'occasion de la 21ème conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21) l'exposition présentera des œuvres d'artistes de l'arctique russe, canadien et du Groenland de la Cerny Inuit Collection ainsi que des productions d'artistes occidentaux.
Musée Océanographique de Monaco, salle Albert 1er.


Vous souhaitez recevoir cette lettre en entier avec ses nombreuses photos ?
Inscrivez-vous en bas de la page sur "Newsletter" !
> Vente en ligne
Nous vous informons que nous pouvons envoyer un grand nombre de sculptures par la poste, en Colissimo ou Chronopost, de façon sécurisée et très bien emballées.

Toutes nos œuvres ne sont pas sur le site...
N'hésitez pas à nous contacter pour information au 01 42 77 39 12 entre 11h et 19h ou par mail :
contact@artinuitparis.com
> Ulu, Sécurité en Arctique, Contes et exposition, Petits trésors...
Découvrez le "ulu" (prononcez "oulou")
Utilisé depuis plusieurs milliers d'années, cet outil est le couteau typique des femmes.
On le trouve dans toute la zone arctique où vivent les Inuit, de l'Alaska jusqu'au Groenland, les plus anciens découverts dans des fouilles ayant plus de 4000 ans.
Si les styles varient selon la zone, la lame est pratiquement toujours en forme de demi lune (ou quartier) et l'utilisation reste identique.
Le ulu était une des rares possessions personnelles des femmes durant des millénaires. Il participait du statut social et pouvait être transmis de génération en génération.

Le ulu est en général constitué d'un manche et d'une lame qui était d'abord en pierre avant d'être en métal. Selon les régions, le manche est associé à la lame différemment : parfois directement mais souvent par l'intermédiaire d'un ou deux montants.
La lame elle même peut avoir des formes variées mais qui reprennent toujours la demi-lune typique.

Si la chasse était une activité presque exclusivement masculine, la découpe des animaux, le traitement des peaux et la confection des vêtements étaient surtout effectués par les femmes.
Le ulu répond donc à plusieurs utilisations en fonction de la manière dont il est tenu : il sert à nettoyer les peaux lorsque il est utilisé horizontalement ou à trancher lorsqu'il est tenu à la verticale.....
La Celle Saint Cloud, propose "Les contes du froid"
Du 14 novembre au 13 décembre vous pouvez assister à des animations, lectures, séances de théâtre-conte, films... mais aussi visiter une exposition d’œuvres, d'objets, de photos...
L'entrée est libre pour les expositions (de 15h à 18h30 tous les jours) et la plupart des animations, mais avec réservation pour les spectacles.
Plus d'informations sur le site de la Mairie de la Celle St Cloud


Les huit pays de l'Arctique signent une entente historique :
Les eaux des zones arctiques étant de plus en plus fréquentées, le Canada, les États-Unis, la Russie, le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Suède et l'Islande se sont mis d'accord pour mutualiser leurs moyens de sécurité et de secours maritimes.
La création du "Forum des gardes côtières de l'Arctique" permettra une meilleure coopération dans les domaines de la recherche et des secours.
Et, comme dans la plupart de ces pays, la garde côtière fait partie de l'armée, ce forum permettra donc aux hauts responsables de se rencontrer régulièrement...


A la galerie à partir du 4 novembre : Petits trésors !
Comme tous les ans, nous vous proposerons une sélections d' œuvres de petites tailles, dont des pièces anciennes du village d'Arviat , d' Andy Miki, de Lucy Tasseor ou Mary Anowtalik mais aussi d'autres petites merveilles !
> Qiviut, banquise, livre, films, exposition, calendriers...
Découvrez le Qiviut !
Pendant très longtemps, les femmes inuit se servaient des peaux d'animaux pour faire les vêtements.
Depuis les années 50, les produits manufacturés arrivent du sud. Pourtant, elles continuent de se servir des peaux pour confectionner des vêtements de cérémonie ou de chasse, des sacs, des moufles.....
Mais de la peau des bœufs musqués, qui servaient avant de couvertures, elles n'utilisent pratiquement plus que la laine dite "qiviut".
Celle-ci se trouve sous les poils extérieurs qui ressemblent à des crins. Il faut l'arracher à la main avant de pouvoir la filer. Elle peut ensuite être tricotée pour faire des écharpes, bonnets, mitaines...
Cette laine est 8 fois plus chaude que celle du mouton... mais beaucoup beaucoup plus chère !
Au Canada, les bœufs musqués sont sauvages, alors qu'en Alaska il y a maintenant des élevages pour la viande et la laine.
La glace de mer à la fin de l'été : la 4ème plus faible extension ! Le record du minimum estival de la glace de mer a été établi en 2012.
Suivent ensuite les années 2007, 2011 et, malgré une fonte relativement lente en juin et début juillet , l'année 2015 se classe 4ème.
Mais les 9 plus faibles étendues ont eu lieu sur les 9 dernières années....
Dans les jours qui viennent, la phase de croissance de la glace de mer devrait débuter avec l'arrivée de températures plus froides.

"Les objets messagers de la pensée Inuit" de Giulia Bogliolo Bruna.
Après "Apparences trompeuses" Mme Bogliolo Bruna, docteur ès lettres et ethno-historienne, nous propose dans son nouveau livre de nous intéresser à l'art inuit traditionnel au travers de la transcription sculpturale d'une pensée chamanique par la pierre, l'os et l'ivoire.....
Maison d'édition L'Harmattan.

Festival Ciné Alter 'Natif du 2 au 10 octobre 50 films de l' "Amérique Indienne" seront programmés à Nantes, Paris, Grenoble et La Turballe dont "Savoir Inuit et Changement climatique" de Zacharias Kunuk.

Paris : les 23, 24 et 25 octobre : La galerie sera présente au Carrousel du Louvre pour le salon d'art contemporain Art Shopping. avec de nouvelles estampes et sculptures.
Des invitations sont disponibles sur demande (mail ou téléphone)

Calendriers 2016 ! En avance cette année, les calendriers et agendas sont déjà à la galerie ! Et pour la première fois nous vous proposons un mobile....
> Rankin Inlet, Festival, Toundra, Exposition...
Rankin Inlet, Nunavut ou Kangiqtiniq (le nom inuit de Rankin Inlet c'est à dire "anse profonde") est située sur la côte ouest de la baie d'Hudson.
C'est la capitale de la région du Kivalliq et ses 2 800 habitants en font l'une des communautés les plus peuplées du Nord canadien.
Dominée par un immense inukshuk de 5 mètres de haut, construit en 1991, Rankin est une ville active, étant la porte d'entrée sur cette zone. En effet un grand volume commercial passe par son aéroport, avant d'être distribué dans les villages, les mines et les zones d'explorations scientifiques environnants. Rankin est bien connue pour de grands artistes comme John Kavik (1897- 1993) ou John Tiktak (1916-1981) mais aussi pour ses œuvres d'art particulières, les seules de ce genre en arctique : les céramiques !
Cette activité a été développée à partir des années 1960 et avec un renouveau insufflé par de nouveaux créateurs comme Yvo Samgushak (1942) ou John Kurok (1977). Durant une dizaine de jours fin août, plus de 50 artistes du Nunavut y sont venus afin de faire des démonstrations. On pouvait y croiser aussi bien des sculpteurs que des dessinateurs ou des couturières.
J'ai eu la chance de partager des moments avec George Arlook qui, après un accident il y a 2 ans, recommence à sculpter de petites pièces, avec Uriash Puqiqnak de Gjoa Haven, Lydia Qajak...
Mais aussi de découvrir les œuvres très particulières d'Igah Hainnu qui reprend des techniques ancestrales pour des pots faits avec des peaux de pattes d'oies et de petits morceaux de peau de phoque pour le décor...
Dans la toundra autour de Rankin
En promenade dans la toundra avec des amis Inuit, j'ai pu voir un site préhistorique d'époque "Thulé" très bien conservé. On y distingue encore des cercles de pierres servant à fixer la tente au sol, des caches de nourriture, des pièges...
Mais j'ai aussi pu croiser quelques animaux comme des grues du Canada ou des " Siksiks" écureuils terrestres...ainsi que les plus pénibles des insectes, les moustiques mais aussi les "mouches noires" qui mordent et sucent le sang.............


Le Nunavut prend de nouveaux quotas pour les bœufs musqués.
Au nord, les ours ne sont pas les seuls à subir le réchauffement. Les bœufs musqués sont eux aussi touchés. Adaptées depuis 90 000 ans à la vie en arctique, certaines populations de bœufs (en réalité de la famille de ovidés comme la chèvre et le mouton) sont en déclin.
Et la chasse n'est pas en cause !
Ils sont victimes d'une infection bactérienne que l'on rencontre chez les porcs ou les dindes d'élevage, qui affaiblit les animaux. D'autres chercheurs envisagent aussi des problèmes de consanguinité dus à la petite taille des troupeaux..
Afin d'aider les populations de bœufs musqués à se reconstruire, des quotas de chasse ont été mis en place dans 8 des 13 zones de l'arctique canadien, allant de 15 bœufs sur l'ile Devon à 400 sur l'Ile Victoria où il y a des troupeaux de plusieurs milliers de têtes.


Nous serons ravis de vous accueillir à Bordeaux : les 25, 26 et 27 septembre
La galerie sera présente à Bordeaux pour le Salon Art3 G qui se déroulera Hall 3, Parc des expositions, Cours Jules Ladoumègue.
Nous vous attendons nombreux, des invitations sont disponibles sur demande (par email ou téléphone).
> Phoque, Ramadan, Tourisme, exposition...
Produits dérivés du phoque : enfin un accord !
Depuis 2009 l'Union Européenne avait interdit le commerce des produits dérivés du phoque mais avait autorisé 2 exceptions, les produits provenant de la chasse autochtone Inuit et les chasses à petite échelle assurant "une gestion durable des ressources".
En 2014 une décision de l'Organisation Mondiale du Commerce contestait ces exceptions, obligeant l'UE à revoir sa copie.
Le 25 juin 2015, un accord a été trouvé au Parlement Européen, n'autorisant plus QUE les produits dérivés provenant de chasses par les Inuit et autres communautés autochtones, sous réserve que cette chasse contribue à leur subsistance.
La commission devrait, d'après l'accord, informer les fonctionnaires du service public et les agents des douanes à propos des nouvelles règles et de l’exception inuit.

Il faut savoir que la vente des peaux des phoques, qui ne sont tués que pour être mangés, pourra permettre un complément de revenu non négligeable pour les familles Inuit.
Un petit rappel : 36% de la population au Nunavut est en insécurité alimentaire contre moins de 8% sur tout le Canada Les Inuit ne peuvent donc pas se passer des ressources locales...
Cet arrêté rend possible l'importation de produits contenant de la peau de phoque comme des moufles, sacs...


Le Ramadan en Arctique, un casse-tête...
Cette année le ramadan a commencé le 18 juin, soit 3 jours avant le solstice d'été. C'est donc une période où le soleil ne se couche pas. Il est donc très difficile pour les musulmans vivant en Arctique de savoir à quels moments ils peuvent rompre le jeûne ou quand le commencer.
Par exemple, il y a actuellement une petite centaine de musulmans sur un peu plus de 7000 habitants à Iqaluit, la capitale du Nunavut.
Le Nunavut se prépare pour la saison d'été !
Au Canada, la glace de mer laissant la place aux eaux libres, des croisières proposées par 9 compagnies vont faire des escales dans les villages Inuit.
L'office de tourisme du Nunavut annonce qu'une douzaine de bateaux de toutes nationalités vont effectuer le passage du Nord-Ouest ou des boucles entre le Groenland et le Nord Baffin cet été. Une très légère hausse du trafic par rapport à 2014. Ce qui signifie que des villages reculés vont accueillir des touristes pour quelques heures d'escale.
Une manne financière pour ces villages et pour l’industrie touristique du Nunavut (800.000 dollars attendus).

Le tourisme arctique, même s'il se développe, ne concerne encore que moins de 2 millions de passagers, dont une petite moitié visite les côtes de l'Alaska.
La régulation du tourisme polaire relève des 8 nations arctiques (Canada, Russie, États-Unis, Islande, Norvège, Suède, Finlande et Danemark), d’où des différences stratégiques : le Spitsberg, appartenant à la Norvège, est très surveillé, toute activité pouvant avoir un impact environnemental devant obtenir une autorisation, alors que le Groenland encourage le développement touristique...


Exposition : Icebergs en Arctique
Photographies de Martine Vaunois du 8 juillet au 1er Août, Médiathèque de Tonnerre, Avenue de la Gare, 89700 Tonnerre
Entrée libre
> Ouvertures d'été
Cet été la galerie vous accueillera à ses jours et heures habituels sauf entre le 26 juillet et le 15 août ou elle ne sera ouverte QUE les jeudis, vendredis et samedis.
> Areva, Reconnaitre les faux, Concert...
Les autorités du Nunavut rendent un avis défavorable sur un projet de mine d'uranium d'Areva !
Le groupe nucléaire français souhaitait ouvrir une mine d'uranium près de Baker Lake mais la population locale et les écologistes s'y opposent, évoquant des risques majeurs pour les caribous, la mine étant prévue sur une zone de mise-bas. Ils estiment aussi qu'Areva a sous-estimé les risques de diffusion de poussières. En effet, de très forts vents parcourent cette région et les poussières pourraient être disséminées sur des dizaines de kilomètres.
Un projet sur le même site avait déjà été refusé en 1990 par référendum.
Mais les mentalités ont changé et si le Nunavut Impact Review Board ou NIRD ( comité d'étude d'impact) a rendu un avis défavorable c'est surtout parce qu'Areva n'a pas voulu fixer une date précise pour l'ouverture de la mine.
Pas d'accord, donc, pour un projet qui pourrait ne débuter que dans des dizaines d'années en fonction des fluctuations des prix de l'uranium.
Mais le Ministère des Affaires Autochtones pourrait passer outre l'avis du comité...
Le concert de Tanya Tagaq : Nous y étions !
Un extraordinaire moment passé avec Tanya et ses deux musiciens, Jesse Zubot, violoniste et Jean Martin, percussionniste.
Un show incroyable d'une heure, mélangeant les sons bruts, les respirations haletantes, les onomatopées, les mélodies, passant d'une voix d'enfant, voir de nouveau-né, à des sons caverneux, des imitations de cris d'animaux... une exploration virtuose des possibilités de la voix humaine, repoussant les limites de l'émotion.
Tanya Tagaq laisse s'exprimer ses instincts primitifs jusqu'à, dit-elle, "quitter son corps".
Une intensité phénoménale qui a laissé tous les spectateurs pantelants.
Vous pouvez retrouver ses performances sur son dernier CD " Animism" mais si elle repasse en France, ne la manquez sous aucun prétexte !

Comment reconnaître un faux ?
De nombreuses personnes viennent nous voir avec des sculptures, souvent achetées dans des brocantes, vide-greniers... afin d'avoir des informations.
Malheureusement, même si ces objets ont des étiquettes, ce ne sont souvent que des moulages, faits en série, en poudre de pierre et résine et vendus comme souvenirs au Canada.
Donc attention si les signatures sont : Dimu, Wolf, Boma, Abbott, Aardvak... ce sont des moulages sans aucune valeur marchande !
Sans signature, soupesez-les, elles sont bien plus légères qu'une œuvre en pierre.
..............
> Dessins, Course à la voile, Festival, Exposition...
Mille huit cent quarante deux dessins Inuit de 1964 !
Le musée canadien de l'Histoire vient d'acquérir la collection de Terrance (Terry) Ryan qui était résident conseiller en art dans le village de Cape Dorset dans les années soixante.
"Terry voyant les changements qui affectent les populations autochtones et en particulier l'abandon du nomadisme décide de demander à ceux qu'il rencontre de lui faire un dessin. Il donne du papier aussi bien aux enfants qu'aux adultes et anciens. Pour certains d'entre eux, ce sera la première fois qu'ils tiennent un crayon !"
Ces dessins étaient restés jusqu'à maintenant chez Terry Ryan qui vient de les vendre au musée pour la somme d'un million de dollars.
Un moment fixé dans le papier, qui renvoie à un monde qui a maintenant disparu...


En 2017 une course à la voile par le passage du Nord-Ouest ! Un groupe de skippers travaille sur ce nouveau concept : partant du port de New-York en juillet 2017 pour 14 000 km jusqu'à Vancouver en passant par Halifax, Nuuq au Groenland, Cambridge Bay, Tuktoyaktuk puis l'Alaska, les voiliers arriveront sur l'ile de Victoria (en face de Vancouver) 4 mois plus tard...
en théorie !
Exceptionnel : la chanteuse Inuit Tanya Tagaq sera présente au Festival Métis 2015 à Epinay sur Seine. Elle se produira au Pole musical d'Orgement-Epinay le mardi 26/05 à 20h30.
Tanya Tagaq est originaire de Cambridge Bay. Elle a obtenu le prestigieux Polaris Music Prize et a collaboré avec Bjork, le Kronos Quartet...
Plus d'informations sur :
http://www.metis-plainecommune.com/concert/tanya-tagaq


Exposition des estampes de Cape Dorset
A la Roche d'Hys, le Centre international de rencontres culturelles présentera du 17 mai (vernissage) au 31 août 2015 les 38 lithographies de la collection Cape Dorset 2014.
Visites sur rendez-vous au 03 80 33 94 42 ou sur
circ.concerts@gmail.com
Roche d'Hys Domaine des Arts
21350 Massingy-les-Vitteaux
> Inuktitut, Squelettes d'Inuit au Musée de l'Homme, Conférence, Expositions...
L'Inuktitut
Savez-vous que la langue des Inuit s'écrit différemment selon le lieu ?
En effet au Nunavut, on écrit généralement en syllabaire, alors qu'au Nunavik, dans les Territoires du Nord-Ouest, en Alaska et au Groenland, c'est en alphabet romain.
Mais le ministre de l’Éducation du Nunavut, Paul Quassa, vient de confirmer (12 mars) qu'un processus visant à standardiser le système d'écriture était en cours. "Nous cherchons à explorer les avantages de la transition vers le système d'écriture de l'alphabet romain".
Cependant certains experts linguistiques estiment qu'une telle transition sera difficile. Il faudra faire face à une forte résistance : cette idée a rencontré une très forte opposition au Nunavut dont les habitants souhaitent conserver le syllabaire.
Des squelettes d'Inuit dans un musée français
En 1880, huit "Eskimo" originaires d'Hébron au Labrador, Abraham Ulrikab, sa famille et 3 autres personnes, ont été présentés dans un zoo humain en Europe.
Moins de 4 mois après leur arrivée, ils meurent de la variole, certains en Allemagne, d'autres en France...
Leurs ossements ont été retrouvés au musée de l'Homme à Paris.
Jusqu'à présent les musées rechignaient à laisser partir les restes humains - momies, têtes réduites... Mais sous la pression des groupes autochtones, les Nations-Unies ont en 2007 confirmé le droit de récupérer les restes humains.
Le Musée de l'Homme est disposé à les laisser rentrer au Canada. Malheureusement leur lieu de naissance est maintenant inhabité. Il faut donc décider où les restes doivent retourner afin d'être enterrés.
D'autres questions se posent sur les frais devant être engagés pour le rapatriement, mais le président français et le premier ministre canadien ont promis de travailler ensemble afin de solutionner ces problèmes.
Vous pouvez découvrir cette histoire dans le livre : "Sur les traces d'Abraham Ulrikab" de France Rivet ou assister à la conférence qu'elle donnera au Centre Culturel Canadien le mercredi 15 avril à 17h.
Entrée libre sur réservation au 06 88 09 68 77.


Retrouvez-nous à Art 3 F Lyon : la galerie présentera de nouvelles œuvres du vendredi 10 au dimanche 12 avril 2015 à la Foire d'Art Contemporain de Lyon.
Vendredi de 16 h à 23h, samedi 10 à 21h et dimanche 10 à 20h. Eurexpo Lyon Hall1 , Bd de L'Europe, 69680 Chassieu.
Des invitations sont disponibles à la galerie sur demande.
> Eau, Jet-stream, Météo
Savez-vous que dans les villages arctiques il n'y a pas d'eau "courante" ? En effet, un réseau de canalisations souterraines ne peut exister, car le gel constant, à environ 40 cm sous terre, transformerait l'eau en glace. De même une circulation hors-sol ne serait possible que durant les mois de juillet et août.
Des camions citernes doivent donc circuler tous les jours afin d'alimenter les maisons en eau. Et il faut aussi des camions qui ramassent les eaux usées, ensuite déversées dans une station d'épuration.
Des lampes de couleur sur la maison indiquent les besoins aux conducteurs des camions.
Mais si ceux-ci tombent en panne, comme cela vient d'arriver dans 2 villages, les problèmes s'accumulent. Car lorsque le réservoir d'eaux usées est plein, il n'est pas possible de remplir le réservoir d'eau propre.
De nombreux habitants se sont donc retrouvés sans eau... un comble dans ces paysages de glace et de neige.
Il faut aussi songer qu'il n'y a que l'été que de nouveaux camions peuvent arriver par bateaux...
Le jet-stream polaire perturbe les vols transatlantiques !

Ce vent d'altitude, qui souffle d'Ouest en Est autour de la terre (tracé bleu), est créé par les différences de température entre l'Arctique et les Tropiques. Il est traditionnellement plus fort en hiver, mais actuellement, il est déchainé : au dessus de 10 000 m d'altitude, les vents dépassent les 300 km/heure.
Cela a des conséquences non négligeables sur les vols : Ceux-ci sont accélérés d’Amérique du Nord vers l'Europe, le plus rapide, un vol British Airway de New-York à Londres, n'ayant mis que 5h15 au lieu de 7h10 d'habitude.
Mais dans l'autre sens ils sont freinés et leur temps de trajet est rallongé. Ils doivent donc parfois ravitailler en arrivant au dessus du Canada. Le petit aéroport de Goose Bay, village Inuit du Labrador, a ainsi vu de nombreux avions se poser pour faire le plein.


Météo : toujours très froid, beaucoup de neige et des blizzards qui contraignent les habitants à rester chez eux... et cet air polaire descend jusque dans le sud du Canada où Québec et Montréal ont aussi des températures de moins 20 à moins 30° !
> Scolarisation au Nunavut, Alaska, Survie, Météo...
Le problème est crucial en Arctique avec de très nombreux élèves qui n'arrivent pas à l'heure - quand ils y vont.
Au lieu de se présenter pour 9h, début des cours, ils arrivent jusqu'à 11h...
Le village de Kugluktuk a décidé de trouver des solutions pour la centaine d'élèves concernée.
Après avoir essayé de mettre en place, sans succès, un jumelage entre élèves, chargés d'aller frapper à la porte des retardataires, la municipalité emploie les grands moyens !
La dernière semaine avant les congés de décembre, la sirène du village a retenti à 8h30 le matin, afin de réveiller les étudiants - et probablement tous les autres membres de la communauté ! Certains adultes ont trouvé l'idée bonne, disant " cela me réveille mais cela ne me dérange pas".
Quant à l'efficacité de la mesure, elle n'a pas encore été démontrée.
Il faut dire qu'il ne fait "jour" qu'entre midi et quatorze heures et que la température avoisine les moins 30°... peut-être une explication de l'envie des étudiants de rester sous la couette !
Le président Obama demande l’extension des parcs naturels en Alaska.
Un classement de la zone maritime (en vert sur la carte) jouxtant le Parc Naturel d'Alaska, empêcherait de nouveaux forages ainsi que la construction de routes et bâtiments.
Cela contribuerait à une meilleure préservation des ours polaires, des caribous (zone de mise bas), des bœufs musqués, des mammifères marins et des poissons ainsi que des innombrables espèces d'oiseaux peuplant ces régions.
Les associations de défense de l'environnement se félicitent de cette décision, alors que la sénatrice républicaine Lisa Murkowski, présidente du comité Énergie et Ressources parle d'un coup terrible pour l'économie et l'avenir de l'Alaska.

Survivre dehors !
Un homme de 51 ans se rendait en motoneige de Rankin Inlet à Arviat, 2 villages situés à l'ouest de la Baie d'Hudson et distants de 250 km lorsqu'il est est tombé en panne d'essence à environ 50 kilomètres de l'arrivée. Ne le voyant pas revenir, sa famille a prévenu les secours qui l'ont retrouvé marchant vers sa destination, après avoir passé 3 nuits dehors, alors que les températures étaient proches de -30°...
Mais ses habitudes des conditions de vie arctique lui ont permis de survivre en se faisant, par exemple, un abri pour les nuits.

Météo toujours : très froid en cette fin janvier. A Iqaluit, le 26 , la température était de -44.8° à l'abri, ce qui donne approximativement -65° avec le vent !
Tous les services, écoles, transports ont du être fermés..........
> Musée, Ecosystème arctique, Groenland, conférence...
Le musée des Confluences ouvre enfin !
Avec une dizaine d'années de retard et un budget explosé, le musée a ouvert au public depuis la fin décembre. Il rassemble plus de deux millions d'objets dont environ 3000 seront exposés. Parmi les collections d'animaux disparus, de fossiles, de minéraux, d’œuvres asiatiques..., vous trouverez aussi de magnifiques œuvres Inuit contemporaines, grâce à M. Michel Coté, qui fut directeur du musée entre 1999 et 2010.
Si vous passez par Lyon, ne manquez pas d'aller les découvrir.
86 quai Perrache, 69002 Lyon - France

Ecosystème arctique !
Lors de la conférence annuelle de l'Union Américaine de Géophysique, qui s'est tenu à San Francisco en décembre, les océanographes du Woods Hole Oceanographic Institution (Massachusetts, États Unis) ont présenté leurs découvertes.
A l'aide d'un robot, plongeant sous les glaces de l'Arctique, ils ont pu voir un écosystème marin inconnu, constitué de méduses, de petits animaux planctoniques, de vers marins carnivores, mais aussi de Cténophores, créatures translucides diffractant la lumière.
Environ 200 espèces de Cténophores font partie du zooplancton, mais une dizaine seulement serait présente en Arctique.
Ces animaux sont dotés d'incroyables capacités de régénération, pouvant, alors que la moitié de leur organisme est détruit, le reconstituer afin de reformer un individu complet ! Il semblerait aussi (voir Nature du 21 mai 2014) que leur système nerveux soit apparu de façon totalement indépendante de celui des autres êtres vivants........
Le Groenland, un carrefour entre l'Europe et l'Arctique ?
Un rapport d'information du sénateur Gattolin fait le point sur le Groenland d'aujourd'hui...
Mais savez-vous que le plus ancien livre sur ce sujet, "Relation avec le Groenland" d'Isaac La Peyrère, appartenant à la bibliothèque du sénat, date de ... 1647 !
- Rapport lisible sur :
http://www.senat.fr/notice-rapport/2014/r14-152-notice.html

La culture Inuit Contemporaine : paroles écrites, chantées, dessinées.
Conférence avec Michèle Therrien, Aurélie Maire..., le 15 janvier de 18h30 à 20h30 à l'Auditorium du BULAC (Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisations) 65 rue des Grands Moulins 75013.

Météo Arctique, : la baie d'Hudson est totalement prise.
Cliquez et découvrez la carte des glaces de l'arctique et l'évolution sur les 7 derniers jours.
http://ice-glaces.ec.gc.ca/Ice_Can/ANIM-CMMBCTCA.gif"