GALERIE >
ACTUALITÉS
> Corbeaux, Congélateurs, Idées... et Bonne Année !
Savez vous que les corbeaux restent pendant l'hiver en Arctique ?
La majorité des oiseaux viennent en Arctique de façon saisonnière, migrant du sud au nord pour l'été. Mais les grands corbeaux, qui ont une envergure de plus d'un mètre, sont capables d'y rester en hiver et d'y supporter les froids extrêmes.
Ils ont, comme les autres corvidés, des températures corporelles plus élevées que les hommes en raison de leur métabolisme. Mais cette température n'est pas la même selon les parties du corps.
Pour se protéger du froid, les corbeaux "rentrent" leurs pattes en s'accroupissant et font "bouffer" leurs plumes afin de retenir la chaleur. Ils se servent aussi des courtes heures de soleil pour absorber la chaleur par le dos, le présentant aux rayons du soleil.
Vers le mois d'avril, ils quittent les environs des villages pour aller nicher dans des falaises éloignées pour pondre.
Rarement mangé par les inuit, le corbeau avait une importance mythologique : par exemple pour qu'un enfant ait de beaux cheveux noirs, on pouvait lui mettre un bonnet en peau de corbeau sur la tête. De même un nouveau né pouvait avoir ses premiers vêtements en peau de corbeau afin de devenir un grand chasseur car : "le corbeau trouve toujours quelque chose à manger ".

Appelé "Tulugaq" en inuktitut, son cri est "Qau", mot qui signifie aussi "lumière" mais également "connaissance".
Dans la pensée inuit, ces oiseaux sont souvent associés au chamanisme. Ils permettent de voir loin, d'accéder au coté invisible des choses.
Et, le corbeau apparait aussi dans le récit des origines inuit, où le monde est plongé dans l'obscurité.
De son conflit avec le renard polaire renaîtra la lumière, car, si le premier a besoin de la lumière pour chasser, le second préfère l’obscurité. Finalement un compromis a été trouvé et le temps a été divisé en périodes claires et obscures !

Le grand corbeau a souvent été représenté dans les estampes inuit, en particulier par Kenojuak Ashevak mais aussi parfois en sculpture ...
Frigorifiques traditionnels
Dans de nombreux villages inuit, les "congélateurs" traditionnels existent toujours.
Ces stockages de nourriture construits profondément dans le sol gelé conservent une température négative toute l'année.
Ils permettent de conserver poissons, phoques et autres mammifères marins, mais aussi caribous ou même baies récoltées à l'automne. Ils sont ouvert à tous.
Ces réseaux de partage maintiennent une cohésion dans le groupe et aident à conserver certaines valeurs traditionnelles d'entraide.
Quand les réserves baissent, la radio communautaire lance des appels à ravitaillement.
Les chasseurs œuvrent alors à remplir le congélateur. Ce qui permet aussi aux anciens, qui ne peuvent plus chasser, de ne pas souffrir de la faim...
A Tuktoyaktuk, le "congélateur" est très profond, accessible par une échelle qui s'enfonce à plusieurs mètres de profondeur.

Des idées...
- Pas de sapin ??
La solution trouvée par la famille de l'artiste Paul Maliki : un sapin fait avec des bois de caribou !

- Pas d’âne ou de boeuf ??
Morse, phoques et ours dans la crèche de l'artiste d'Alaska Victor Geffe !