GALERIE >
ACTUALITÉS
> Groenland, Coût de la vie dans le nord, Billy Gautier...
Que savez-vous du Groenland "Kalaallit Nunaat" :

- C'est la plus grande île du monde ! (car l'Australie est un continent).
Sa surface est de plus de 2 millions de kilomètres carrés, soit environ 1/3 de la taille des États-Unis. Il mesure 2670 km du nord au sud et 1050 km dans sa partie la plus large. Mais la glace recouvre plus de 80% de la surface.
- Sa calotte glaciaire a une altitude élevée : en moyenne à plus de 2 000 mètres, avec un point culminant à 3694 mètres, le Guunbjorn Fjeld !
- Sa population est d'environ 56 000 habitants.
Et même si on ne considère que la partie non recouverte par la glace, cela reste encore le pays ayant la plus faible densité de la planète !
90% des habitants vivent dans 16 villes (environ 16 000 à Nuuq, la capitale) et le reste dans de très petits villages.
- Il n'y a aucune route qui relie les villes et villages entre eux !
Donc, pour vous déplacer, vous avez le choix entre l'avion, l’hélicoptère, le bateau, le traineau à chiens, voir la moto neige...
- Mais ce n'est pas un pays indépendant : de colonie, le Groenland est passé à région autonome du Danemark, en 2009.
- Sa principale industrie ?
La pêche, surtout crevettes et flétans, constitue la majeure partie des exportations (90% des revenus).
Mais le tourisme et l'exploitation minière se développent. Ainsi que des projets d'exploitation de l'eau de fonte des glaces, extrêmement pure...
- Quel est l'animal national du Groenland ?
L'ours bien sûr ! Mais d'autres animaux y vivent :
Oiseaux : aigles, fulmars, lagopèdes, pingouins, canards.... Sans oublier les corbeaux.
Mammifères terrestres : Boeufs musqués, rennes, renards, lièvres...
Mammifères marins : phoques, morses, baleines
Poissons et crustacés...
- Enfin, pourquoi le Groenland se nomme ainsi ?
Les premiers explorateurs nordiques, comme Erik le Rouge, ont probablement donné ce nom pour inciter d'autres populations à les suivre afin de coloniser cette terre vers le 10ème siècle.
Actuellement, les Groenlandais nomment leur pays Kalaallit Nunaat soit la "Terre du peuple" en langue groenlandaise.
Prix de la vie dans le nord... et chasse, pêche...

Actuellement 70 % de la population inuit est en insécurité alimentaire. C'est six fois plus que dans le reste du Canada ! Et cela représente la plus haute prévalence d'insécurité alimentaire de toutes les populations indigènes vivant dans un pays développé.
Quelles en sont les raisons ?
Le prix des aliments importés du sud est incroyablement élevé en raison du coût du transport et du prix des infrastructures dans le nord.
Les denrées périssables sont sujettes à détérioration durant les temps de transport, ce qui fait que parfois (souvent !) elles ne sont plus consommables à leur arrivée.
Il est donc nécessaire que les inuit continuent de se nourrir avec de l'alimentation traditionnelle.
Mais là aussi, plusieurs facteurs nuisent à la capacité à y accéder comme :
- les changements climatiques : la modification des conditions météorologiques avec une banquise moins prévisible, instable car plus fine, qui rend la circulation en motoneige dangereuse
- les prix d'achat d'une moto neige, de l'essence et des munitions peuvent rendre l'accès à la nourriture traditionnelle impossible.
- l'extraction des ressources et donc la présence de mines, modifie les lieux de passage des animaux et les contamine en rendant certaines parties inconsommables : exemple, le foie de l'ours, très contaminé par les métaux lourds comme le plomb.
D'autres expériences sont tentées, comme la culture de légumes sous lumière artificielle. A Gjoa Haven, des salades poussent dans des containers maritimes transformés avec panneaux solaires et éoliennes, grâce à l'association "Arctic Resserch Fondation".....

En Février, Billy Gautier, sculpteur du Labrador sera à Paris...
Vous aviez découvert Billy, lors de sa grève de la faim il y a quelques années....
Il sera là pour une dizaine de jours et passera un moment à la galerie.
Mais n'ayant pas encore son emploi du temps, nous préciserons la date dès que possible.
N'hésitez pas à regarder sur le site à partir du 11 et/ ou à nous contacter (01 42 77 39 12) si vous souhaitez le rencontrer.
> Corbeaux, Congélateurs, Idées... et Bonne Année !
Savez vous que les corbeaux restent pendant l'hiver en Arctique ?
La majorité des oiseaux viennent en Arctique de façon saisonnière, migrant du sud au nord pour l'été. Mais les grands corbeaux, qui ont une envergure de plus d'un mètre, sont capables d'y rester en hiver et d'y supporter les froids extrêmes.
Ils ont, comme les autres corvidés, des températures corporelles plus élevées que les hommes en raison de leur métabolisme. Mais cette température n'est pas la même selon les parties du corps.
Pour se protéger du froid, les corbeaux "rentrent" leurs pattes en s'accroupissant et font "bouffer" leurs plumes afin de retenir la chaleur. Ils se servent aussi des courtes heures de soleil pour absorber la chaleur par le dos, le présentant aux rayons du soleil.
Vers le mois d'avril, ils quittent les environs des villages pour aller nicher dans des falaises éloignées pour pondre.
Rarement mangé par les inuit, le corbeau avait une importance mythologique : par exemple pour qu'un enfant ait de beaux cheveux noirs, on pouvait lui mettre un bonnet en peau de corbeau sur la tête. De même un nouveau né pouvait avoir ses premiers vêtements en peau de corbeau afin de devenir un grand chasseur car : "le corbeau trouve toujours quelque chose à manger ".

Appelé "Tulugaq" en inuktitut, son cri est "Qau", mot qui signifie aussi "lumière" mais également "connaissance".
Dans la pensée inuit, ces oiseaux sont souvent associés au chamanisme. Ils permettent de voir loin, d'accéder au coté invisible des choses.
Et, le corbeau apparait aussi dans le récit des origines inuit, où le monde est plongé dans l'obscurité.
De son conflit avec le renard polaire renaîtra la lumière, car, si le premier a besoin de la lumière pour chasser, le second préfère l’obscurité. Finalement un compromis a été trouvé et le temps a été divisé en périodes claires et obscures !

Le grand corbeau a souvent été représenté dans les estampes inuit, en particulier par Kenojuak Ashevak mais aussi parfois en sculpture ...
Frigorifiques traditionnels
Dans de nombreux villages inuit, les "congélateurs" traditionnels existent toujours.
Ces stockages de nourriture construits profondément dans le sol gelé conservent une température négative toute l'année.
Ils permettent de conserver poissons, phoques et autres mammifères marins, mais aussi caribous ou même baies récoltées à l'automne. Ils sont ouvert à tous.
Ces réseaux de partage maintiennent une cohésion dans le groupe et aident à conserver certaines valeurs traditionnelles d'entraide.
Quand les réserves baissent, la radio communautaire lance des appels à ravitaillement.
Les chasseurs œuvrent alors à remplir le congélateur. Ce qui permet aussi aux anciens, qui ne peuvent plus chasser, de ne pas souffrir de la faim...
A Tuktoyaktuk, le "congélateur" est très profond, accessible par une échelle qui s'enfonce à plusieurs mètres de profondeur.

Des idées...
- Pas de sapin ??
La solution trouvée par la famille de l'artiste Paul Maliki : un sapin fait avec des bois de caribou !

- Pas d’âne ou de boeuf ??
Morse, phoques et ours dans la crèche de l'artiste d'Alaska Victor Geffe !