GALERIE >
ACTUALITÉS
2022  2021  2020  2019  2018  2017  2016  2015  2014  2013  2012  2011  2010  2009  
> Confinement, Castors, températures record...
Confinement du Nunavut fin décembre !

En raison d'une forte hausse du nombre de cas COVID dans plusieurs communautés, le Nunavut a ordonné un confinement complet du territoire depuis le 24 décembre.
Tout rassemblement public y est interdit et seuls les commerces essentiels sont ouverts.
Les écoles n'ouvriront que le 10 janvier, les restaurants ne peuvent servir qu'à emporter...

Le Nunavut avait déjà connu le confinement le plus sévère de l'Amérique du nord d'après le Dr Alvarez, chercheur travaillant sur la tuberculose, ce qui avait diminué les efforts visant à réduire celle-ci.
Les logements étant très petits pour des familles nombreuses et les températures ne permettant pas d'aérer assez souvent, mais aussi le "détournement" des fonds alloués à la tuberculose vers la lutte contre le Covid risquent de faire exploser cette maladie.
Avant la pandémie de COVID, la fréquence de la tuberculose au Nunavut était plus élevée que dans de nombreux pays africains ou d'Asie du Sud-Est !
A défaut d'un énorme effort, la réalité pourrait rattraper le Canada qui peut difficilement ignorer les traumatisme du passé dus à la tuberculose !

La député Néo-démocrate Lori Idlout, elle-même positive, bien que doublement vaccinée, a partagé son diagnostique sur les réseaux sociaux, afin d'exhorter la population à continuer à se faire vacciner et à se protéger.
Un moment difficile à passer alors que les festivités durant la période de Noël sont importantes pour le moral de la population !
Il faut rappeler qu'en cette fin décembre les heures de jours sont très réduites : à Iqaluit par exemple, le soleil se lève vers 9h30 et se couche avant 14h alors qu'à Taloyoak il ne se lèvera pas avant la mi-janvier !
Le castor en Arctique !

Selon une étude de la NOAA (Agence américaine d'observation Océanique et Atmosphérique) le castor se trouve dans des régions de plus en plus nordiques et en modifie les écosystèmes.
L'imagerie satellite a été utilisée pour observer les modifications engendrées par ces rongeurs dans la toundra arctique en Alaska et dans le nord Ouest Canadien.
En comparaison avec des photographies aériennes depuis les années 1950 - où il n'y avait aucun étang, les chercheurs ont remarqué que ces zones ont doublé durant les 20 dernières années.
Dans le delta du Mackenzie, dans les Territoires du Nord-Ouest au Canada, les recherches indiquent aussi une forte augmentation des zones colonisées.
Il faut se rappeler que la limite des arbres est haute en Alaska et à l'ouest du Canada, ce qui permet aux castors de construire des barrages sur l'eau. Ces barrages pourraient modifier la qualité de l'eau, le nombre de poissons en aval et la circulation des bateaux...
.......
L'étude explique aussi que l'augmentation des eaux de surface augmente la fonte du pergélisol, qui libère à son tour des gaz à effet de serre, du méthane et du dioxyde de carbone.
plus d'infos : Beaver Engineering: Tracking a New Disturbance in the Arctic (noaa.gov)

Et presque 20° en Alaska en décembre !
Un record de température a été enregistré en décembre sur l'archipel de Kodiak en Alaska avec 19,4° au lieu des 1 à 3° attendus. Pour information, les températures moyennes annuelles sont de 8° en Alaska !
Le mois de décembre y est en général froid et sec. Cette année avec la douceur exceptionnelle des températures, les pluies torrentielles se multiplient, la neige fond puis regèle pendant les nuits pour transformer les routes en patinoire... Une situation difficile pour tous.
Alors qu'il a fait jusqu'à - 30° dans l'ouest des États-Unis, avec plus de 70 cm de neige au nord de la Californie. Des inversions de températures incroyables !

Nous vous souhaitons une très belle et douce année 2022 !